Bienvenue sur le mur d'actualités

Pass Pass vous emmène : Les parcs

Événement

Pass Pass vous emmène : Les parcs

 

Le parc naturel régional des caps et marais d'Opale se situe dans le département français du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France, entre les villes de CalaisSaint-OmerBoulogne-sur-Mer et Étaples. Il constitue l'un des quatre parcs naturels régionaux (PNR) de cette région. Il est né en mars 2000 du regroupement des parcs du Boulonnais et de l'Audomarois. Le syndicat mixte qui gère le parc associe, fin 2013, 154 communes adhérentes (151 communes du Pas-de-Calais et trois communes du département du Nord appartenant au marais audomarois) et 5 communes associées, six intercommunalités, cinq organismes consulaires, le département et la région. 

Le parc possède un patrimoine naturel d'une grande diversité : milieux littoraux (dunes, falaises et estuaires), marais et zones humides (dont le marais audomarois, classé zone humide d'importance internationale au titre de la convention de Ramsar), forêts, bocages, pelouses calcicoles et landes. Il existe plusieurs zones classées Natura 2000, ainsi que des réserves classées à différents niveaux. Ces milieux sont des éléments importants de la trame verte et bleue régionale
Outre le bocage, le PNR cherche à protéger et valoriser les mares en montrant leurs intérêt pour la lutte contre les incendies ("réserve incendie"), en complément de l'abreuvement du bétail et des animaux sauvages, des usages d'agrément, de la lutte contre les inondations et sécheresses...) ainsi que pour la biodiversité. Le PNR abrite aussi de nombreuses espèces patrimoniales, parfois menacées, comme de nombreux chiroptères.

Différentes manifestations contribuent à la conservation du patrimoine culturel, comme les « patoisades ».

Avec la communauté d'agglomération de Saint-Omer et les habitants le PNR collecte des informations sur les outils anciens, de vêtements typiques, de cartes postales, films anciens, photos et autres plaques de verre.

 

Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut, créé en 1968, est le tout premier des Parcs naturels régionaux en France, et l'un des quatre Parcs de la région Hauts-de-France, abritant des éléments importants du patrimoine industriel et minier de la région, dont quelques terrils aujourd'hui protégés et/ou aménagés pour la biodiversité et diverses activités récréatives.

C'est le plus petit mais aussi le plus densément habité et urbanisé des 51 territoires labellisés Parcs naturels régionaux par le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement. Il se compose de 55 communes classées et s'étend sur 48 500 hectares entre ValenciennesDouai et Lille, et concerne 190 000 habitants.

C'est un des lieux où a été expérimenté le dispositif écogarde mis en place par le Conseil régional ou encore le ramassage des déchets agricoles (et notamment des pneus usagés qui couvrent les silos agricoles) et où se déclinera la Trame verte dite Trame verte et bleue de la région Nord-Pas-de-Calais

Avec le Parc naturel des Plaines de l'Escaut créé par la Région wallonne en Belgique en 1996, il forme le Parc naturel transfrontalier du Hainaut.

 

Le parc naturel régional Oise-Pays de France, créé le  par décret du Premier Ministre, s'étend sur 70 communes des départements de l'Oise et du Val-d'Oise. C'est un des rares parcs répartis sur deux régions administratives (régions Île-de-France et Hauts-de-France), le quatrième PNR des Hauts de France et le 4e créé en Île-de-France.

Le parc a pour mission essentielle de préserver un territoire péri-urbain, d'une grande richesse historique et architecturale avec plus d'une centaine de monuments historiques classés ou inscrits, mais menacé par la pression foncière due à la proximité de l'agglomération parisienne et de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Situé pour l'essentiel sur la rive gauche de l'Oise, faisant la liaison entre le pays de France, au sud, et la plaine du Valois, à l'est, le territoire se caractérise par la présence de trois massifs forestiers totalisant près de vingt mille hectares, mais également par de petites rivières formant des zones humides au riche biotope, ainsi que quelques landes à bruyères.

La diversité des milieux naturels, forestiers ou humides, favorisent la présence d'une faune abondante. Le cerf élaphe est particulièrement présent dans les massifs forestiers. De nombreux insectes sont présents, comme le lucane cerf-volant, plus grand scarabée d'Europe, ou la phalène du tilleul. On peut également y observer des amphibiens, en particulier près des étangs de Commelles, comme le triton crêté, ou de nombreux oiseaux, parfois assez rares, comme l'engoulevent d'Europe, la bondrée apivore, le busard Saint-Martin, le gobemouche noir, le pic noir ou le pic mar.

Le territoire possède deux principaux types de sols, favorisant la présence d'une flore variée. Les affleurements marneux ou argileux abritent plusieurs espèces végétales rares du nord de la France ; à l'inverse, les milieux sableux et pelouses des lisières accueillent une flore plus méridionale. Plusieurs espèces végétales menacées, parfois protégées, sont présentes dans les massifs forestiers : l'osmonde royale, l'ophioglosse commun, la laîche des sables, la véronique en épis, la bruyère cendrée ou quaternée, ainsi que plusieurs orchidées.

 

 

Le parc naturel régional de l'Avesnois est un parc naturel régional (syndicat mixte du parc naturel régional de l’Avesnois (SMPNRA) créé en mars 1998), qui s'étend sur près de 125 000 hectares dans le sud du département du Nord.

Il rassemble 129 communes (et 5 communes associées), soit plus de 130 000 habitants. Son projet et le label « Parc » reposent sur une charte, renouvelable périodiquement. Son label lui a été renouvelé en 2010 pour 12 ans, pour 138 communes et 12 intercommunalités signataires, soit 124 000 hectares et plus de 157 000 habitants concernés.

C'est une des zones les plus riches en biodiversité de la région Nord-Pas-de-Calais, jouant un important rôle de « réservoir » pour la trame verte régionale. Dans le cadre du réseau écologique paneuropéen, c'est une zone intermédiaire entre cette région et les Ardennes.

Le bocage et la forêt ainsi que des reliques de cloisons forestières bordant les finages médiévaux (anciennes haies-frontières), telles que la Haie d'Avesnes sont les paysages les plus caractéristiques du parc.

Le bocage avesnois est caractérisé par des haies pour parties plus basses et fines que dans les autres bocages régionaux (boulonnais ou ancien bocage flamand) ou français (normand, breton...) constitués de haies vives. Les haies de l'Avesnois sont majoritairement constituées d'aubépines plantées au xixe siècle et début du xxe siècle, à l'époque où cette région était le premier fournisseur de pommes pour les Parisiens. Le bocage est en nette régression dans la partie nord du parc depuis quelques décennies, du fait des remembrements notamment.

 

 

Le parc naturel régional de la Baie de Somme Picardie Maritime est un parc naturel régional (PNR) situé dans le département de la Somme, créé en 2020 à l'initiative de la région Hauts-de-France. Il s'agit du 5e PNR de cette région.

Le parc naturel régional s'étend de Mers-les-Bains à Fort-Mahon sur le littoral, et de Condé-Folie à Saint-Valery-sur-Somme dans les terres. Il concernait, à sa création, environ 130 000 habitants.

Il est destiné à permettre un rééquilibrage économique entre le littoral et l'intérieur des terres et vise à concilier les activités humaines et économiques avec la préservation de l’environnement.

 

Retour aux Actualités